Hanging image

 

 

 

Marie Michielssen a une prédilection pour les matériaux qu’elle peut modeler à la main. Elle se laisse guider par son intuition, comme pour la Sculpture Lamp organique en plâtre et les pots en papier mâché, ou au contraire, travaille de manière rationnelle en créant un jeu de lignes graphiques, comme pour les pots en céramique et en béton et le refroidisseur à vin en béton. Sa Disc Lamp et son ensemble décoratif composé de quatre formes géométriques se distinguent par des lignes encore plus épurées, bien que l’aspect naturel et irrégulier des matériaux demeure visible. Pour les tables basses brun rouge et vert foncé en revanche, elle troque cette approche contre une finition parfaite. 

test 1

Pawn

Après le succès de ses tabourets cylindriques, Marie Michielssen étend sa collection de petit mobilier pour Serax, en proposant deux tables basses dans le même style et les mêmes coloris. Son jeu graphique typique de formes rondes et épurées se voit à présent doté d’une finition très nette. Avec son diamètre de 68 cm et sa hauteur de 21 cm, la table brun rouge est à peine plus petite que celle vert foncé, qui présente un diamètre de 78 cm et une hauteur de 25 cm. En donnant l’impression que les tables flottent au-dessus du sol, la conceptrice apporte un côté ludique à leur design sans compromis.

test 1

Cubisme froid

En béton, le refroidisseur à vin reflète la quête de Marie Michielssen en faveur d’un jeu de lignes ultimes qui, par le passé, avait débouché sur une œuvre d’art. Aujourd’hui, elle traduit le schéma graphique en objet design, à la fois beau et fonctionnel. Cette superposition irrégulière de blocs et de rectangles en béton n’est pas sans évoquer l’architecture cubiste. La froideur du béton préserve la fraîcheur du vin jusqu’au dernier verre.

Hanging image

 

 

 

Tout comme ses œuvres d’art, les pots en béton Seventies se distinguent par leurs formes rondes en relief placées sur des carrés très épurés. Contrairement à ses créations plus organiques, les proportions de ces pots sont presque mathématiques. Le béton est robuste, froid et pur, les formes sont rationnelles. Les courbes apportent quant à elles de la douceur. Leur association évoque les motifs des seventies, mais dans le style particulier de Marie Michielssen. Agrémentés ou non de verdure, les petits et grands pots confèrent une note artistique à tous les intérieurs.

test 1

Avec ses pots en béton ronds et ovales, Marie Michielssen s’essaie aux aspects plus masculins de la conception, à la fois sur le plan du design, du matériau et de la finition. Le matériau est robuste, et la finition brute renforce cette sensation. Comme nombre de ses œuvres d’art, les formes rationnelles découlent de sa prédilection pour les lignes graphiques et les formes géométriques. Ainsi, les trois différents pots ovales sont dotés de poignées rectangulaires horizontales ou verticales, tandis que les anses des deux pots ronds et hauts adoptent plutôt les formes Art déco souvent présentes dans les créations et œuvres d’art de la designer attitrée de Serax.

 

test 1

Earth

La collection Earth de Marie Michielssen reflète son amour pour les matériaux naturels et les teintes chaleureuses. Ces grands pots se distinguent par leurs poignées accentuées soulignant l’aspect naïf et pur du matériau. La finition intérieure en fibre de verre protège le papier mâché contre l’humidité et la terre lorsque les contenants sont utilisés comme pots de fleurs. Leur couvercle coordonné permet de les refermer proprement lorsqu’ils servent de panier à linge. Le plus petit pot de la série a conservé la couleur du papier mâché, le pot de taille moyenne présente la couleur du carton, tandis que le plus grand est noir. Des couleurs sourdes qui s’intègrent dans tous les intérieurs.
 

Hanging image

 

 

 

Sculpture Lamp

Pour concevoir sa Sculpture Lamp, la créatrice anversoise a transformé l’une de ses œuvres d’art en objet d’éclairage esthétique et fonctionnel. Guidée par son intuition, elle a modelé le plâtre à la main afin d’obtenir une armature organique. Un socle blanc et simple fixé à un câble recouvert de tissu est suspendu au centre, créant de l’intérieur un éclairage des plus chaleureux. Les lignes irrégulières de la sculpture produisent ainsi un jeu d’ombres singulier.